LIGUE pour la PROTECTION des TORTUES
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Estagnol recolonisé par la cistude ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rénald

avatar

Messages : 1275
Date d'inscription : 16/04/2008
Age : 58
Localisation : SUD Vaucluse

MessageSujet: L'Estagnol recolonisé par la cistude ?   Lun 24 Mai - 15:29

L'Estagnol recolonisé par la cistude ?

NATURE : Trois ans après, des signes positifs du succès de leur réintroduction
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Combien sont-elles désormais, cachées dans les roseaux des bords de l'Estagnol ? Vingt, trahies par l'émetteur fixé à leur carapace deux ans en arrière ? Trente, le nombre de celles lâchées alors ? Ou bien plus, discrètes dans les 78 ha de la réserve naturelle ? Sourire, voix tranquille, Denis Reudet n'attend pas de réponse « au minimum avant cinq ans » . Ce qui n'exclut pas « des signes forts » du succès de l'entreprise menée depuis 2007 et dont il présentait jeudi les fruits.
Cette année-là, dans un secteur de la fragile zone humide gérée par l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) et le Conservatoire des espaces naturels (Cen) pénétraient trente tortues capturées en Camargue. Des cistudes d'Europe, adultes, tortues indigènes françaises que l'Estagnol n'avait plus
aperçues dans ses eaux depuis trente ans, rares dans l'Hérault où elles ne se coassent plus qu'en petit nombre dans des colonies menacées par l'avancée de la ville ou la qualité des eaux.
L'idée était de « réintroduire une population en Languedoc , précise Thomas Gendre, du Cen, en créant deux pôles de fixation qui, s'ils fonctionnent, provoqueront une colonisation à l'extérieur. » Le second pôle est proche d'Agde. Les trente cistudes avaient été acclimatées durant un an, dans un enclos. La première moitié libérée en 2008, la seconde à l'issue de la deuxième année, 2009, afin de recueillir ses pontes, 11, dont 58 juvéniles sont nés. Dans quelques jours, marqués, dotés d'émetteurs, vingt rejoindront la roselière... et ceux de leur génération nés dans la nature. Dont on sait fort peu de chose, sinon quelques indices intéressants. En est-il seulement né ? Oui. « La preuve de reproduction est très difficile à obtenir ; la ponte est rapide et couverte de terre, disparaissant jusqu'à l'émergence des jeunes à l'automne ou au printemps. » Mais les naturalistes de la réserve ont eu la chance de recueillir les traces de deux pontes laissant à penser que la reproduction a démarré sur le site « même si ces juvéniles vont passer inaperçus durant sept ans, avant qu'on espère en croiser un. » Les positionnements montrent que leurs aînés ont investi tout le pourtour de la réserve ; peut-être, les premiers juvéniles seront, en 2016, capturés au-delà, vers les salins ou l'étang de Vic, et cette réintroduction sera alors un succès pour la biodiversité.
Ollivier LE NY Montpellier. Villeneuve-lès-M.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.tortuetetue.fr/
Claudine
Admin
avatar

Messages : 2717
Date d'inscription : 22/11/2007
Localisation : PACA

MessageSujet: Re: L'Estagnol recolonisé par la cistude ?   Lun 24 Mai - 16:44

Super nouvelle cheers

_________________
A winner is a dreamer who never quits  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
(Traduction: Un vainqueur est un rêveur qui n'abandonne jamais)
Peinture sur porcelaine
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tortuetetue.fr/
 
L'Estagnol recolonisé par la cistude ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La cistude bordelaise sauve sa carapace
» Cistude d'Europe
» Enfin un peu de lumière et de vérité (cistude)
» cistude leonarde
» Tortue cistude

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIGUE POUR LA PROTECTION DES TORTUES :: LES DIFFERENTES ESPECES :: Les aquatiques et les palustres-
Sauter vers: