LIGUE pour la PROTECTION des TORTUES
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un journaliste inquiété pour une enquête sur du braconnage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rénald

avatar

Messages : 1275
Date d'inscription : 16/04/2008
Age : 58
Localisation : SUD Vaucluse

MessageSujet: Un journaliste inquiété pour une enquête sur du braconnage   Lun 28 Juin - 13:32

Un journaliste inquiété pour une enquête sur du braconnage MADAGASCAR

Reporters sans frontières s’inquiète de la mise en examen, pour « diffamation par voie de presse, injures et diffusion de fausses nouvelles », du journaliste de la radio Mandomba an’i Melaky, Alphonse Afakandro. La gendarmerie de Maintirano (Ouest) a porté plainte contre le journaliste suite à la diffusion d’un reportage relatant les agissements de gendarmes locaux contre des pêcheurs de tortues de mer.

Arrêté le 10 juin 2010 par les forces de l’ordre, le journaliste a été auditionné le jour-même par le procureur de la République qui a ordonné sa remise en liberté provisoire jusqu’à la tenue de son procès le 27 juin prochain.

« Nous déplorons l’arrestation de ce journaliste qui n’a fait que dénoncer une pratique courante sur l’île : la complaisance des gendarmes face au braconnage des tortues, une espèce pourtant protégée. Cette affaire est symptomatique des difficultés qu’ont les journalistes pour rendre compte de la corruption des autorités locales et des atteintes à la nature et à l’environnement. Elle révèle aussi une face cachée de la presse malgache ; loin d’Antananarivo, les journalistes établis en province sont également inquiétés. Nous attendons du procès du journaliste qu’il aboutisse à l’acquittement de ce dernier », a déclaré l’organisation.

Selon le quotidien La Vérité, le journaliste a été arrêté « par une douzaine de policiers et de gendarmes, armés de kalachnikovs et de pistolets automatiques [...] Les hommes en treillis n’ont pas montré de convocation et encore moins de mandat d’arrêt ». Le journaliste venait de diffuser un reportage affirmant que des gendarmes avaient saisi des tortues de mer capturées par des pêcheurs de la localité et étaient repartis avec les espèces protégées. Les pêcheurs indiquaient que les gendarmes n’avaient jamais remis les tortues de mer à l’administration maritime, mais les avaient conservées pour les consommer.

En régions, à Madagascar, les correspondants de la radio et de la télévision nationale reçoivent régulièrement des menaces de la part des autorités locales dès qu’une information déplaît à ces dernières.

Les radios privées ne sont pas en reste. À Miandrivazo (Ouest), elles n’osent plus faire de revues de presse ni accueillir des invités de peur de subir les foudres des autorités locales. À Antanifotsy (Centre), les informations de la radio Vary sy Rano sont censurées depuis décembre 2009 par le chef de district, qui juge cette station privée critique vis-à-vis des autorités locales.

Reporters sans frontières a publié, le 3 juin 2010, un rapport intitulé « Des enquêtes à hauts risques : Déforestation et pollutions », rendant compte de l’augmentation des exactions à l’égard des journalistes qui s’intéressent aux dégradations de l’environnement.

Téléchargez le rapport :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ambroise PIERRE
Bureau Afrique / Africa Desk

Revenir en haut Aller en bas
http://www.tortuetetue.fr/
 
Un journaliste inquiété pour une enquête sur du braconnage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Inquiétude pour notre petite protégée
» Inquiétude pour une nichée de rouge-queues
» Inquiétude pour Sethie
» Pas-de-Calais : Inquiétudes pour les chiens et les chats
» Inquiétude pour Chataigne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIGUE POUR LA PROTECTION DES TORTUES :: INFOS TORTUES DU MONDE-
Sauter vers: