LIGUE pour la PROTECTION des TORTUES
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 RD2859 retrouve la liberté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rénald

avatar

Messages : 1275
Date d'inscription : 16/04/2008
Age : 58
Localisation : SUD Vaucluse

MessageSujet: RD2859 retrouve la liberté   Mar 11 Jan - 12:58

RD2859 retrouve la liberté

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L’Aquarium des lagons a rendu hier matin la liberté à une jeune tortue bonne écaille. Après un mois de soins en bassin, RD2859 a retrouvé son environnement naturel près de l’îlot Maître.

L’équipe de l’aquarium a fait ses adieux à l’une de ses tortues hier matin. Installée dans une bassine, la petite RD2859 -c’est le numéro de matricule qui figure sur les bagues posées sur les nageoires- a été transportée jusqu’au grand platier de l’îlot Maître. C’est ce site, classé en réserve marine, qui a été choisi pour ce retour en milieu naturel. Après une demi-heure de traversée sous une pluie battante, Richard Farman, le directeur de l’Aquarium des lagons, a fait stopper les machines au moment où un rayon soleil s’est mis à percer les nuages, comme pour accompagner ce moment privilégié. Point de cérémonial, cependant. L’homme est habitué : « Bizarrement, depuis deux ans, c’est l’espèce qu’on nous ramène le plus fréquemment, observe Richard Farman. On va la relâcher ici car si elle a besoin de se reposer, elle pourra aller sur le platier. »

Biodiversité. Accompagnée du directeur et d’un des techniciens, RD2859 a donc retrouvé le lagon, hier, avant même d’avoir été baptisée. Il s’agit d’une tortue bonne écaille, un des symboles de la biodiversité, malheureusement menacée d’extinction, comme les autres espèces présentes en Nouvelle-Calédonie que sont les tortues vertes et les grosses têtes.« On imagine qu’il y a quelques centaines de couples ici. Mais il est très difficile de les comptabiliser puisqu’on ne connaît pas leur lieu de ponte, contrairement aux grosses têtes et aux vertes », explique le directeur de l’aquarium.
Il n’est pas rare que des tortues en difficulté soient ramenées à l’Aquarium des lagons. Mais elles arrivent généralement dans un piteux état. « Très souvent, celles qu’on nous apporte ont été récupérées parce qu’elles flottaient à la surface et qu’elles étaient à l’agonie, explique Richard Farman. C’est un travail ingrat que d’essayer de les requinquer, alors que leur pronostic vital est assez mauvais. Du coup, nous ne sommes pas mécontents d’en voir en bonne santé ! Dans ce cas-là, elles ont droit à un petit examen, ensuite on les bague et on les relâche. » C’est ce qui s’est produit pour RD2859. Le reptile avait été récupéré avant la fin des fêtes et dorloté pendant un mois dans les bassins extérieurs de l’aquarium.

Ponte. Autre bonne nouvelle selon les spécialistes, cette tortue aurait moins d’un an. « Cela repose la question de la ponte des bonnes écailles en Nouvelle-Calédonie. Personne ne sait où elles font leur nid (contrairement aux tortues grosses têtes de la Roche Percée à Bourail, NDLR). Mais si nous observons régulièrement de petits spécimens, c’est bien qu’elles se reproduisent ici », se réjouit Richard Farman. Le directeur de l’aquarium en profite pour demander aux personnes qui auraient pu voir un nid de cette espèce qu’elles se manifestent, de manière à « compléter notre documentation ». Trop contente de retrouver la liberté, RD2859 n’a pas fait durer le plaisir. A peine posée dans l’eau, elle a donné deux-trois coups de nageoires, avant de disparaître dans le grand bleu.

Ludovic Lafon

Des balises sur les grosses têtes

L’aquarium a décidé de rééditer l’opération de balisage de tortues grosses têtes de Bourail avec l’observatoire américain. Deux adultes seront équipées début février. Les spécialistes vont en profiter, comme il y a trois ans, pour récupérer cinquante bébés qui grandiront pendant un an et demi à l’aquarium. Ces petites tortues seront surveillées de près car elles sont extrêmement fragiles pendant leur première année de vie : « Ce n’est pas difficile à nourrir, mais elles attrapent beaucoup de bactéries, explique le directeur de l’aquarium, Richard Farman. Il faut beaucoup d’attention car les gens pensent que les tortues sont gentilles, mais elles se mordent beaucoup et ça peut vite dégénérer. La première année, c’est un boulot de folie ! ».
Elles seront ensuite balisées puis relâchées tout comme les quarante-deux individus il y a un an et demi. « L’opération avait bien fonctionné, mais la durée de vie de la balise satellite n’est que d’un an. Les résultats sont en cours d’analyse et semblent bons, mais il faut plus de quarante-deux spécimens pour avoir échantillon représentatif », confie Richard Farman.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tortuetetue.fr/
Claudine
Admin
avatar

Messages : 2717
Date d'inscription : 22/11/2007
Localisation : PACA

MessageSujet: Re: RD2859 retrouve la liberté   Mar 11 Jan - 13:47

Longue vie à RD2859 et surtout plus jamais de filet de pêche pour elle crossedfingers

_________________
A winner is a dreamer who never quits  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
(Traduction: Un vainqueur est un rêveur qui n'abandonne jamais)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tortuetetue.fr/
 
RD2859 retrouve la liberté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Floride : une tortue miraculée retrouve la liberté
» Un aigle royal retrouve sa liberté à Quévillon
» Histoire d\'une perruche perdue ou le prix de la liberté
» Tourterelles en semi-liberté
» Liberté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIGUE POUR LA PROTECTION DES TORTUES :: INFOS TORTUES DU MONDE-
Sauter vers: