LIGUE pour la PROTECTION des TORTUES
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une vaste étude pour la tortue cistude en Loir-et-Cher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rénald

avatar

Messages : 1275
Date d'inscription : 16/04/2008
Age : 58
Localisation : SUD Vaucluse

MessageSujet: Une vaste étude pour la tortue cistude en Loir-et-Cher   Mer 1 Avr - 11:39

Loir-et-Cher / Romorantin / Environnement

Une vaste étude pour la tortue cistude

Des tortues cistude ont été repérées dans des étangs de la région. Sologne
Nature Environnement entreprend une grande enquête de recensement.


Elles se font jusqu'à présent très discrètes dans le paysage solognot. Plus discrètes en tout cas que les cerfs, les sangliers, voire les loutres. Et pourtant, des tortues cistude vivent dans les étangs de la région. Combien sont-elles ? Où vivent-elles ?
L'association romorantinaise Sologne Nature Environnement se lance dans la prospective, afin de pouvoir répondre à ces interrogations. Jusqu'à présent, seule une dizaine de sites comptabilisaient au minimum un individu ; l'un d'eux étant même répertorié comme lieu de reproduction.
« Nous lançons une enquête accessible à tous. Des plaquettes (*) vont être distribuées dans les communes, à destination principalement de propriétaires d'étangs », présente Lucie Blondel, chargée de cette étude sur la cistude en compagnie de Fanny Gosselin, stagiaire à l'association.
La plaquette en question, attractive, présente brièvement les caractéristiques du reptile ; elle est par ailleurs munie d'un coupon-réponse précisant l'observation. « J'insiste sur le fait que ces renseignements n'engagent en rien les propriétaires. Il s'agit d'avoir une idée plus précise sur la présence des tortues », tient à préciser Lucie Blondel.

Bain de soleil

Comment reconnaître une cistude ? Le premier point est de ne pas la confondre avec la tortue de Floride, une cousine plus agressive au cou bardé de rouge et de jaune. La cistude mesure une vingtaine de centimètres au maximum. « Sa carapace est plus bombée », continue l'intervenante de Sologne Nature Environnement, qui conseille une observation « le matin ou le soir, lorsqu'elle prend un bain de soleil sur un tronc d'arbre pour réguler sa température ». Espèce protégée, le reptile a pour réputation d'être très discret et de fuir le bruit.
La découverte de nids témoigne également d'une présence : « La ponte ne se fait pas à plus d'un kilomètre de l'étang, enterrée dans des zones sablonneuses. Mais seules les pontes prédatées peuvent éventuellement être trouvées. »
La cistude, nouvel étendard donc de la Sologne ? « Là est l'ambiguïté de l'étude : définir si elle est vraiment originaire de la région, venue naturellement par les flux migratoires ou introduites », concède Lucie Blondel. Une ambiguïté qu'elle s'efforcera de résoudre, avec le concours des Solognots.
(*) Plaquette disponible en mairie ou auprès de Sologne Nature Environnement, à Romorantin (parc de Beauvais). Renseignements au 02.54.76.27.18.
Adrien Viguié
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tortuetetue.fr/
 
Une vaste étude pour la tortue cistude en Loir-et-Cher
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» conseil pour ma tortue sophie
» BASSIN POUR 9 TORTUE
» un bassin preforme pour cistude ?
» URGENT CONSEIL pour ma tortue hermann
» conseil pour ma tortue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIGUE POUR LA PROTECTION DES TORTUES :: LES DIFFERENTES ESPECES :: Les aquatiques et les palustres-
Sauter vers: