LIGUE pour la PROTECTION des TORTUES
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bessières. L'homme qui murmure à l'oreille des tortues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rénald

avatar

Messages : 1275
Date d'inscription : 16/04/2008
Age : 58
Localisation : SUD Vaucluse

MessageSujet: Bessières. L'homme qui murmure à l'oreille des tortues   Lun 5 Oct - 12:23

Bessières. L'homme qui murmure à l'oreille des tortues
Passion. Depuis 20 ans, Jérôme Maran s'occupe de ces reptiles. Il va ouvrir un refuge à Bessières.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Petites tortues d'Hermann ou grosses tortues de Madagascar, Jérôme Maran protège ces reptiles depuis plus de 20 ans. Photo DDM.

Jérôme sonde l'eau avec un bâton. « L'important, dit-il, c'est de repérer la tête… » Finalement, entre les nénuphars, il dégote une liane couverte d'écailles. C'est la queue. Il tire. Et là, on se croit tout à coup plongé dans un film d'horreur ! Il vient d'extirper de l'eau une bête hideuse et gluante, avec une mâchoire béante prête à vous mettre les doigts en purée ! « C'est une tortue serpentine, explique Jérôme. Adulte, elles peuvent faire jusqu'à 60 kg ! »

Dans son domaine, près de Toulouse, Jérôme élève plus de mille tortues ! Mais heureusement, les autres sont beaucoup moins mordantes ! Mais saviez-vous que ces serpentines de cauchemar se trouvaient dans les animaleries autrefois, tout comme les tortues de Floride, aux tempes rouges ?

« On vous les vendait pour naines, et puis elles devenaient énormes. Du coup, les gens s'en débarrassaient en les jetant dans les lacs, les rivières, le canal… Et cette invasion a mis en péril les tortues de Midi-Pyrénées comme la cistude. »

Voilà donc plus de vingt ans que Jérôme Maran récupère ces tortues étrangères. Sa passion est devenue son job, sa vie. Quand il ne voyage pas à l'autre bout du monde pour découvrir de nouvelles espèces, il récupère celles qui n'ont rien à faire dans nos ruisseaux. Et va à la rencontre des enfants des écoles leur parler de ses amis chéloniens.
Et maintenant, Jérôme a un grand projet. Avec son ami Étienne Despouy, le patron d'Américafer, mais surtout un passionné d'animaux, ils sont en train de mijoter une sorte de « Tortuland », du côté de Bessières, en Haute-Garonne.

« Il y aura un refuge, pour les tortues abandonnées et à côté, on pourra découvrir le parc « Chélonys », avec toutes les espèces de tortues. Une partie sera sous une serre tropicale, l'autre partie en pleine nature, au bord d'un lac. On devrait y adjoindre un musée des outils anciens, avec des animaux, vaches, cochons poules… »

Le projet avance un peu plus vite que la tortue, mais butte pour l'instant sur un problème d'accès. Mais d'ici deux ou trois ans, les petits Toulousains pourront à leur tour venir faire un coucou aux tortues d'Hermann ou aux discrètes cistudes.

En attendant, si l'idée vous prend d'aller tremper vos doigts de pieds dans un ruisseau de la région, regardez bien si une tortue serpentine n'y a pas fait son nid !

Prisonnier au Libéria, mordu au Maroc, chargé au Congo...

La passion aurait pu lui jouer des sales tours… Voici quelques-unes de ses aventures…

Liberia, 2000 : En pleine forêt, Jérôme traverse la frontière entre la Côte d'Ivoire et le Liberia sans passeport ni visa. Il est arrêté par les militaires libériens, ligoté, exposé en plein soleil et questionné toute une journée : on le prend pour un trafiquant d'armes. Il restera prisonnier 3 semaines, avant d'être rendu au gouvernement libérien ! « C'était difficile à expliquer, ma passion des tortues… Là-bas, ils les mangent ! »

Brésil, 2005 : Jérôme suivait une rivière, et ne s'est pas rendu compte qu'il entrait dans un grand domaine privé. Alerté par les chiens, les propriétaires ont passé une nuit à le chasser, à coups de fusil !

Congo, 2008: « Je m'étais présenté comme « docteur des tortues » dans un village . Un matin, au lever du soleil, les gendarmes sont venus me chercher. Et m'ont demandé… de faire l'autopsie d'un de leur collègue qui avait été égorgé !

Gabon, 2000: Notre chasseur de tortue se retrouve chassé… par un éléphant ! « Cet animal est extrêmement silencieux. Malgré ses grosses pattes, on dirait qu'il arrive en charentaises ! Et là, je me suis retrouvé nez à trompe avec une femelle et son petit. Là, il faut être très prudent, se baisser, et attendre… »

Maroc, 2009: « Je tournais un film avec un ami, pour expliquer au public qu'il ne faut pas ramasser les tortues au Maroc. Et nous étions à la recherche de la tortue aux yeux bleus. Dans le désert, près de Goulimine, j'ai trouvé une vipère à cornes. Je l'ai ramassée sans problème, mais un peu plus tard, elle a réussi à me mordre, à travers le sac ! Heureusement, c'était une morsure blanche, sans venin. Normalement, c'est mortel ! » Jérôme a une sacrée carapace ! D. D.
la Depeche.fr


Revenir en haut Aller en bas
http://www.tortuetetue.fr/
rénald

avatar

Messages : 1275
Date d'inscription : 16/04/2008
Age : 58
Localisation : SUD Vaucluse

MessageSujet: Re: Bessières. L'homme qui murmure à l'oreille des tortues   Ven 9 Oct - 11:56

Bessières. C'est parti pour le refuge des tortues
Publié le 09/10/2009 | LaDepeche.fr

Jérôme Maran, naturaliste spécialiste des tortues, est tout sourire car l'arrêté préfectoral, tant attendu, vient d'être publié. Ce sésame indispensable va permettre, dès cette semaine, le début des travaux « du refuge des tortues ».

Ce projet éducatif et environnemental est porté par l'association du Refuge des Tortues. Cette association loi 1901 prépare, depuis 3 ans autour du plan d'eau de 20 ha en bordure de la forêt de Buzet, les bases d'un site qui pourra bientôt accueillir l'ensemble des tortues aquatiques et terrestres confiées par les particuliers, par des associations mais également par les Douanes et l'Office national de la Chasse et de la Faune sauvage (ONCFS). Aujourd'hui plus de 1000 tortues sont ainsi élevées dans les infrastructures du centre de récupération de Jérôme Maran.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Jérôme Maran n'hésite pas à se mouiller pour approcher les tortues.

Dès le printemps 2011 les nouvelles infrastructures de Bessières pourront accueillir 5200 tortues. Ce seront 50 bassins et 20 enclos qui permettront de répondre favorablement aux nombreuses demandes de placement, notamment de l'envahissante tortue à tempes rouges (Trachemys scripta elegans) originaires des USA et qui menace aujourd'hui l'une des deux seules espèces de tortues aquatiques française, la Cistude d'Europe (Emys orbicularis).

A ce jour il n'existe pas de structure de ce type dans la région Midi-Pyrénées. Le refuge ne sera pas ouvert au public mais visitable uniquement par les adhérents de l'association et les scolaires. Des journées portes ouvertes seront prévues pour sensibiliser le grand public. Les travaux vont prochainement débuter par l'apport des conduites d'eau potable suivie par le réseau électrique. En attendant l'ouverture de leur refuge, les membres de l'association s'activent par la plantation d'une bambouseraie, d'un verger de fruitiers anciens et par de multiples aménagements aux abords du lac.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tortuetetue.fr/
 
Bessières. L'homme qui murmure à l'oreille des tortues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'homme qui murmurait à l'oreille des ânes à Thaumiers
» [Film] L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
» L'homme qui murmurait à l'oreille des CPO ...
» L'homme qui murmurrait à l'oreille des chevaux
» L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIGUE POUR LA PROTECTION DES TORTUES :: INFOS TORTUES DU MONDE-
Sauter vers: